Rencontre avec 𝗥𝗮𝗺𝗮𝗸𝗮𝘀𝗼𝗮𝗻𝗶𝗿𝗶𝗻𝗮 𝗩𝗼𝗻𝗶𝗻𝘁𝘀𝗼𝗮𝗻𝗮𝗻𝗱𝗿𝗮𝗶𝗻𝗮, Responsable Gestion des Données chez Ocean Farmers

Le secteur de l’aquaculture constitue une importante source d’emplois, de revenus et de moyens de subsistance pour Madagascar, particulièrement pour les communautés rurales. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé et choisis de poursuivre mes études en science marine, car cette filière me permet librement de trouver des opportunités de carrière et de développement professionnel. Après avoir obtenu mon diplôme de D.E.A en Océanologie Appliquée en 2017, j’ai postulé pour un poste chez Indian Ocean Trepang (IOT) ; à la place j’ai été embauché par Ocean Farmers en tant que Responsable Qualité et Suivi-évaluation. Un an plus tard, on m’a promu pour le poste d’Adjointe du coordinateur du projet Algoculture Durable (ALDU) pour 2 ans et demi.

Actuellement, je suis Responsable Gestion des Données. Cette évolution professionnelle chez Ocean Farmers m’a été très importante ; j’ai pu faire la connaissance et travailler avec des personnes pleinement engagées dans la protection et conservation de l’environnement, et le développement économique de la région Sud-Ouest. L’algoculture, à travers Ocean Farmers, est considérablement une activité génératrice de revenus qui contribue à la sécurité alimentaire de plusieurs ménages et permet une cogestion des ressources naturelles à haute valeur de conservation. Depuis les 6 années passées chez Ocean Farmers, je sens que l’avenir de l’algoculture donne un grand espoir pour les générations futures. J’espère qu’avec le projet d’extension de la filière à Madagascar (région Menabe, Sava), qui est déjà mise en place et développé actuellement, Ocean Farmers pourra s’élargir et sera reconnue pour son engagement : le développement d’un modèle durable d’algoculture contractuelle avec les communautés côtières.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.